Un bonjour de Tremblay-lès-Gonesse : l’école, la place de l’église, la rue de la mairie, la distillerie.
Carte postale ancienne, phototypie Desaix, 10 av. Jean Jaurès, Paris.
Correspondance datée du 9 septembre 1917

 

 

Depuis sa création en 1973 la Société d’Études Historiques de Tremblay-en-France a partagé son action entre la recherche historique, la publication de ses travaux et la valorisation du patrimoine. Remarquons qu’avant sa création à peu près rien n’avait été écrit sur l’histoire de Tremblay, depuis le monumental travail de Jean LEBEUF Histoire de la ville et du diocèse de Paris, en 1754. Le bilan des publications et des expositions de la SEHT atteste la réalité du travail accompli depuis sa création : 39 bulletins, deux recueils de reproductions de cartes postales, soit des centaines d’articles et d’études diverses, des conférences, colloques, bourses de collectionneurs et de nombreuses expositions

 

 

 

Permanence d'accueil du public et des adhérents

Tous les mardis après-midi (hors vacances scolaires)

de 14h30 à 16h30

 au siège de l'association 52, rue de Flandre à Tremblay-en-France

 

@ nous contacter par mail : revel.herve@orange.fr

 

 

 

Assemblée générale de la SEHT

             Assemblée générale de la SEHT

          samedi 25 mars 2017 à l'Odéon de Tremblay-en-France,

               place du Bicenteraire de la Révolution française

Accès ligne B du RER, station Vert-Galant (à 200 mètres de la gare, sortie sud)

 

 

Nous présenterons à cette occasion l’ensemble de nos travaux de l’année 2016. Ils sont publiés dans notre revue n° 40 qui comporte au sommaire :

  • Un article intitulé « Juin 40, l’effroyable bilan des combats livrés au nord-est-de Paris ». Ayant  élargi notre regard aux arrières de la bataille du Vert-Galant, nous avons trouvé dix morts supplémentaires sur Villeparisis, soixante-trois autres sur Luzancy. Autour de cette localité, qui est à 60 kilomètres de Tremblay-en-France, a été mis en place, en juin 1940, un verrou qui a évité l’encerclement total des militaires qui tenaient les rives du canal de l’Ourcq, pour protéger la retraite des armées françaises vers la Loire.
  • Une étude de l’immigration italienne à Tremblay. Nous l’avons menée en collaboration avec le Musée national de l’histoire de l’immigration, qui au vu de nos travaux, nous a chargés de faire une présentation de la colonie italienne de Tremblay-lès-Gonesse en 1931, lors du regroupement départemental qui est prévu.
  • Une biographie du grand résistant Georges, Désiré Gillot. Avec le grade de capitaine, il commandait la 1ère compagnie du 24e BCA qui a été au cœur du combat du 13 juin 1940. Parmi les nombreuses  décorations  dont il est titulaire, nous ne citerons que celle qui lui a été décernée par le général de Gaulle, président du gouvernent provisoire de la République Française, le 10 août 1945 : « Officier ardent, énergique et  d’une haute valeur morale. A assuré pendant cinq mois, dans des conditions particulièrement dangereuses, le commandement d’un poste de contre-espionnage en France occupée. »
  • Une série d’articles sur les activités de notre association.

29ème salon des collectionneurs de Tremblay