Henriette Anne la cloche de Saint Médard



Acte de baptême de Henriette Anne,
cloche de l’église Saint-Médard

Parmi les éléments du mobilier protégé de l’église Saint-Médard, classée Monument Historique, figure la cloche. Elle vit le jour au milieu du XVIIème siècle. Sous la Révolution, elle échappa aux réquisitions décrétées pour les besoins de la défense nationale, en 1793. À cette époque, 347 livres de cuivre et 942 livres de fer provenant des deux églises de Tremblay furent portées à Gonesse. Les cloches de l'église Saint-Pierre figuraient dans cette réquisition, celle de Saint-Médard fut sauvée, sans doute en raison de son poids et de la difficulté technique que représentait son transfert.


cliché SEHT

Le cliché que nous avons réalisé montre les différentes parties de la cloche et du mouton qui la supporte. Fait d'une forte pièce de bois le mouton repose à chaque extrémité sur des coussinets qui permettent le balancement. On distingue les quatre boulons à suspension qui maintiennent la cloche serrée par son anse contre le mouton.

Chaque partie de la cloche porte un nom déterminé par sa forme:

  • l'anse qui peut être simple, double ou triple comme ici. Elle est coulée avec l'ensemble,
  • la calotte que l'on nomme le cerveau.Elleest ici bordée d'une bande, ornée d'un feston ,
  • la paroi, presque verticale, prend le nom de faussures, sur lesquelles figure l'acte de baptême,
  • la gorge, ornée d'un feston, élargit la cloche,
  • la panse, partie bombée, renforce le son
  • la patte, partie la plus évasée et la plus mince favorise la diffusion du son. Elle est ébréchée par l’usage.

A l'intérieur se trouve l'anneau de fer pris dans le bronze à la coulée, le battant est suspendu à cet anneau par des liens de cuir nommés brayers.

   


Cliché SEHT

Texte de baptême de la cloche de Saint-Médard
détail

 

Les faussures portent l'inscription qui rap­pelle la cérémonie de baptême de la cloche de Saint-Médard Pour des raisons de commodité, nous avons relevé cette insription dans Guilhermy Inscriptions de la France du XVIIème au XVIIIème (Paris, Imprimerie National­e. 1877, p. 12).

 

 

 

 

 

 

 

+LAN 1645 IE FVS BENISTE PAR ME PASQUIER GOSSE PBRE CVRE DE TREMBLAY ME ES ARTS EN LVNIVERSITE DE PARIS ET AVLMR DE MONSEIGR LE DVC DORLEANS ET NOMMEE HENRIETTE ANNE PAR TRES HAVT ET TRES PVISSANT ET TRES EXCELLENT PRINCE MONSEIGNEVR. HENRY BOVRBON PRINCE DE CONDE PREMIER PRINCE DV SANG PREMIER PAIR & GRAND ME DE FRANCE DVC DANGVIN ET MONTMORENCY GOVVERR DE BOVRGOGNE BRESSE ET BERRY ET PAR TRES HAUTE ET TRES ECELLENTE PRINCESSE MADAME ANNE DE BOVRBON FE DE MONGR L DVC DE LON­GVEVILLE BRESSE ET BERRY ET PAR CHARLES LEFEBVRE ET MICHEL FREMONT MARGRS

 

La cloche porte donc les noms de ses parrain et marraine.

   

Le Baptiste

 

Le titulaire de la cure de Tremblay, en 1645, était Maître Pasquier Gosse. C’est lui qui baptisa la nouvelle cloche de sa paroisse. Aumônier du duc d’Orléans, il était bien introduit en cour et put mobiliser pour la cérémonie de prestigieux parrains : le prince de Condé et sa fille, duchesse de Longueville qui lui donnèrent le nom de Henriette Anne. Il est vraisemblable que ceux-ci avaient été largement sollicités pour financer l’acquisition de la future baptisée.
Associés à la mémoire de la cérémonie, les marguilliers de la paroisse étaient Charles Lefèbvre et Michel Frémont.

Une dalle funéraire située à la première travée du vaisseau central, contre la pile sud-est, nous donne quelques éléments sur la personnalité du titulaire de la cure de Tremblay . Elle est constituée d’une plaque de marbre blanc, de 104 X 50 cm. Datée de 1693, elle commémore une fondation de Pas­quier Gosse, curé de Tremblay. Elle est gravée de l'inscription suivante :

A LA GLOIRE DE DIEV ET A LA MEMOIRE ETERNELLE DE MRE PASQVIER GOSSE VIVANT CVRE DV TREM­BLAY DECEDE LE 26 NOVEMBRE 1646 AAGE DE 40 ANS M. THOMAS IACQUES SON NEVEV SECRETAIRE ORDINRE DE LA FEVE REINE MERE DV ROY, A DONNE A L'ŒVVRE DE CEANS SIX LIVRES CINQ SOLS DE RENTE FONCIERE ET TROIS QVARTIERS DE TERRE POVR LA FONDATION A PERPETVITE DE DEVX MESSES HAVTES DE Requiem AVEC LE NOCTVRNE LE Libera Deprofundis ET ORAI­SONS, LA PREMIRE LE DIT IOVR DV DECEDS DV DIT SR GOSSES POVR LE REPOS DE SON AME. ET LA 2ME A PAREIL IOVR QV'ARRI­VERA CELVY DVDIT SIEVR IACQUES ET D'VN SALVT SOLEMNEL QVI SE DIRA LE IOVR DE SCT MEDARD, AVEC L'Antienne DV IOVR L'Hymne DE Pange Lingua, Magnificat, L'Ave Maris Stella VN Deprofundis ET ORAISONS, A SON INTENTION ET DE SES PARENS, SVI­VANT QVIL ET PORTE PAR CONTRAT PASSE PARDEVANT DESPRIEZ ET SON CONFRERE NOT-TAIRES A PARIS LE 30EME IOVR DE DECEMBRE 1693

Requiescat in pace

   
Une des rues du village historique perpétue le souvenir de ce prêtre. Il s’agit de la rue Gosse, qui débouche sur la rue Louis Eschard, à quelques mètres de l’église Saint-Médard.

 

   

Le Parrain


Gilles GUÉRIN, Musée du Louvre, in www.insecula.com

 

 

 

 

 

 

 

Henri II de Bourbon, né à Saint-Jean-d'Angély en 1588 et mort à Paris en 1646, troisième prince de Condé, gouverneur de Bourgogne, gouverneur du Berry de1612à1615, duc de Montmorency, duc d'Albret, duc d'Enghien, et de Bellegarde, premier prince du sang, comte de Sancerre de1640à sa mort, Pair de France, grand veneur et grand louvetier de France, il est le père du Grand Condé.

   

La Marraine


Anne, Geneviève de Bourbon
duchesse de Longueville
portrait d’après Chauveau

 

 

 

 

 

 

Née le 28 août 1619, Anne, Geneviève de Bourbon, duchesse de Longueville fut la seule fille d'Henri II de Bourbon, prince de Condé, et de son épouse Charlotte Marguerite de Montmorency. Sœur du Grand Condé, elle naquit dans la prison de Vincennes le 28 août 1619 où ses parents étaient détenus pour leur opposition au maréchal d'Ancre le favori de Marie de Médicis, régente pendant la minorité de Louis XIII.

   

Lors de la cérémonie de baptême le prêtre titulaire la paroisse a 39 ans, le parrain 57, la marraine 26. La baptisée est aujourd’hui, à l’entrée dans le 21ème siècle, une vieille dame, âgée de 355 ans.



Les réactions

Avatar cest moi

Meilleurs Bruleurs de Graisse: http://my-recommendations.com/bruleurs-de-graisse.html

Le 05-05-2015 à 13:55:05

Réagir


CAPTCHA