les armées libératrices

LA LIBÉRATION DE TREMBLAY & DU PAYS DE FRANCE  28 & 29 août 1944.*

AVERTISSEMENT :

L’évocation  de la Libération n’a pas pour objet de faire l’apologie de la guerre, mais de célébrer le retour de la Paix et de la Liberté. Elle est l’expression de notre reconnaissance envers tous ceux qui ont lutté contre le nazisme : soldats des armées alliées et résistants de toutes nationalités, y compris allemands. Les documents cités comportent certains termes qui peuvent aujourd’hui choquer. Ils sont le reflet des sentiments d’une époque douloureuse et permettent de mesurer le chemin parcouru par les anciens belligérants, dans le respect mutuel et la compréhension entre les peuples.

 

Recherches historiques  :  Hervé REVEL, avec le concours :

du Mémorial de Caen, des National Archives de Washington et du Service Historique de l’Armée de Terre (S.H.A.T).

* Le présent diaporama résume les recherches effectuées dans le cadre de l’exposition  présentée à l’Hôtel de ville de Tremblay-en-France, du 29 août au 24 septembre 2004

            LE 6 JUIN 1944 : 1er JOUR DE LA LIBÉRATION
Les troupes qui, fin août 44, libèrent Tremblay et le nord-est de Paris, appartiennent à la IVème Division d'Infanterie de l'armée américaine.

Le 6 juin 1944, elles ont débarqué sur Utah Beach.

Les hommes de la 1ère  vague d'assaut débarquent le 6 juin 1944 à 6h30. Ils appartiennent au 8ème régiment d'Infanterie, renforcé du 3ème Bataillon du 22ème régiment d'Infanterie.
Appuyés par le 70ème Bataillon de chars, ils balaient les défenses côtières, dégagent les obstacles qui encombrent la plage, s'emparent de l'axe routier
qui ouvre l'accès de la presqu'île du Cotentin et se ruent vers l'intérieur.

 

DÉBARQUEMENT DE LA IVème DIVISION SUR UTAH BEACH, 06.06.1944.

Photothèque du Mémorial de Caen.

 

 En comparaison des 2 500 hommes mis hors de combat sur Omaha Beach la sanglante , les pertes de la IVème Division sur Utah Beach sont légères : 197 hommes, dont 60 perdus en mer.

Le général Théodore Roosevelt, commandant adjoint de la IVème DI, juin 1944, Photothèque du Mémorial de Caen.

soldat de la IVème DI,  Remarquer sur la macnche l'écisson de la Division, composé de 4 feuilles de lierre (en anglais ivy intiale de la division en chiffres romains)
   

 

 

LE GÉNÉRAL LECLERC DANS PARIS.

Le 25 août deux colonnes de la Division LECLERC gagnent simultanément :
  -
la Préfecture de Police par la porte de Gentilly, la Cité Universitaire et la rue Saint-Jacques,
  -
les Places de l'Étoile et de la Concorde par le Pont de Sèvres.
Ce choix a permis de contourner les point forts du dispositif ennemi, avant de concentrer l'attaque sur l'hôtel Meurice, siège de VON CHOLTITZ, pour acculer celui-ci à la capitulation de toutes les forces allemandes de la région parisienne. 

Debout dans son scout-car, le général donne ses ordres.

Par trois itinéraires les colonnes convergent le 25 août 1944 vers l’Hôtel Meurisse, siège de l’État-major du général Von Choltitz, commandant du “Gross-Paris

Cliché SEHT d’après La 2ème DB, Combattants et combats en France. Éditions Arts et Métirs graphiques, 1965.

 
   

 

EXTRAIT DU JOURNAL DE MARCHE du 22eRégiment d'InfanterieUS

 National Archives 307 - INF(22) - 01

 

TRADUCTION SEHT

 Les Français (2ème D.B) ont pris Le Blanc-Mesnil - nord-ouest de l'objectif du 1er bataillon -. La Cie A du 1er Bataillon, déployée à la périphérie de Sevran, s'est heurtée aux Boches (américain Krouts) sur une voie ferrée* .

Environ 200 coups au but ont arrêté les Fritz (américain Jerries). Les Boches (américain Krouts) tiraient à partir d'une position enterrée située sur le remblai d'un ancien chemin de fer traversant la colline*

Nous faisons face à l'ennemi sur plusieurs positions. L'ennemi a été anéanti par le feu des chasseurs de chars et des tanks. Pas de prisonnier. Le 44ème (bataillon d'artillerie de campagne) s'occupe encore d'eux maintenant. Le 2ème bataillon les a écrasés contre le 1er (bataillon). Nous pensons qu'ils sont bloqués et nous maintenons une forte pression.

G6 dit que les FFI signalent un convoi venant de Hollande. Ce transport a été bombardé et nous pensons qu'ils veulent se rendre.

 * il s'agit des vestiges de l'ancien projet de création d'une ligne Aulnay-sous-Bois Rivecourt, par Senlis dont la construction a été abandonnée en 1914. Ce combat s'est déroulé au nord-ouest de la ferme de Montceleux.

 

          Positions du 22e Régiment d’Infanterie  de la 4e Division US, les 27 & 28 août 1944.

 
Carte au 1/50 000e publiée   en 1944 par le War Office.    Feuille 10F/6 (Paris-East) 
            
Archives de la SEHT

LIBÉRATION DU VERT-GALANT : 28 AOÛT 1944 

La partie Sud de Tremblay a été libérée le 28 août,
le Vieux-Pays le 29 août.

Positions du 22ème Régiment d’Infanterie, de la IVème  Division de l’armée américaine, le 29 août 1944.

Carte au 1/50 000e publiée en 1944 par le War Office. Feuille 10F/4 (Dammartin)  Archives de la SEHT

Dans les Journaux de Marche et des Opérations des unités américaines, les positions sur le terrain sont données d'après les coordonnées géographiques des cartes du War office . Celles-ci n’utilisent pas le quadrillage UTM, elles se servent du  quadrillage Lambert de la carte Michelin actualisée par le géographes  américains, pour les besoins de la campagne de France..

 

EXTRAIT du Journal de marche du 22ème régiment de l’armée américaine

(bulletin n° 21 de la SEHT, année 1997.)

La traduction intégrale du  22th  US Army infantry regimenta été publiée en 1997 par la SEHT dans son bulletin n° 21 pour les journées du 27, 28 et 29 août qui concernent la Libération de Sevran, Tremblay, Villepinte.

L’original du document est référencé 307+INF(22)0.1 aux archives  de Washington

29 août 44 13 h 25 

La Cie I sur 208544 se déplace vers Tremblay. Les chars sont à l'attaque. Dès que bleu touchera Tremblay, Blanc ira sur le 2nd objectif. le 1er (bataillon) est sur Villepinte. Les chars sont sur 200555. Le colonel Welson est ici à notre poste d'observation. Cargo a des troupes sur son objectif. La 2ème blindée passera à travers notre dispositif.

200555 coordonnées Lambert d'un point situé1km à l'Ouest du chateau bleu à Tremblay

29 août 44 13 h 32 Cette colonnes'est avérée n'être que de 6 à 8 hommes. Nous progressons gentiment. Les chasseurs de chars se déplacent avec nous, prêts à faire sauter tout ce qui pourrait nous attaquer

29 août 44 13 h 50  La compagnie I est dans la ville . Ils ont 50 prisonnietrs

 29 août 44 13 h 55 Nous voulons que notre bataillon aille immédiatement sur laligne Cerise. Nous avons ouvert le feu avec des mitrailleuses et des mortiers sur environ 80 hommes, probablement chassés de leur position par Bleu.

LIBÉRATION DE TREMBLAY : 29 AOÛT 1944,

cliché SEHT Maurice COUSTOU
 Ce cliché, pris le 29 août 1944, rue de Roissy, à l’arrivée des Libérateurs, détaille un groupe de soldats dont les véhicules viennent d’être fleuris par la population. La Jeep du 1er plan, immatriculée 4 44 F appartient au 44th Field Artillery Battalion (44e bataillon d’artillerie de campagne) de la 4e Division, l’immatricualation complémentaire HQ 35 indique qu’il s’agit d’un véhicule de l’État-major. Le char Sherman qui se trouve à droite appartient au 70th Tank Battalion (70e bataillon de chars). Ces deux unités constituent l’appui feu du 22e régiment d’infanterie.

 

LOCALISATION DES TOMBEDES SOLDATS TUÉS LES 27, 28 & 29 AOÛT 1944

 Télegramme de félicitations adressé par le général De Gaulle à la 4ème division d'infanterie de l'armée américaine pour le premier anniversaire de la libération de Paris

RG 1065 WASHINGTON DC AUG 24 107A

                                                    COMMANDING GENERAL 4TH INFANTRY DIVISION

AT A TIME WHEN THE PEOPLE OF FRANCE AND THEIR ALLIED ARE CELEBRATING THE FIRST ANNIVERSARY OF THE LIBERATION OF PARIS GENERAL THE GAULLE SENDS HIS BEST WISHES TO THE FOURTH INFANTRY DIVISION WHICH WAS THE FIRST AMERTICAN UNIT TO ENTER PARIS AND WHICH TOOK SUCH A GLORIOUS PART IN ALL THE VICTORIOUS BATTLES FOR FREEDOM 

                                                                    CHARLES DE GAULLE

       



Réagir


CAPTCHA