les vitraux de la partie occidentale

LES VITRAUX DE LA PARTIE OCCIDENTALE

VITRAUX DE LA PREMIÈRE TRAVÉE

 

Baie nord de la 1ère travée

La série des compositions religieuses, interrompue au niveau des quatrième, troisième et deuxième travées, reprend au niveau de la première travée, avec le baptême du CHRIST au sud, l’apparition du Sacré-Coeur à sainte MARGUERITE-MARIE au nord.

Le vitrail nord de la première travée évoque l’une des trois apparitions du CHRIST à sainte MARGUERITE-MARIE. Entrée au couvent de la Visitation de Paray-le-Monial, en 1672, MARGUERITE-MARIE ALACOQUE y connut trois grandes visions, entre 1673 et 1675. Elle reçut pour mission de répandre la dévotion du Sacré-Coeur de Jésus. Son message rencontra au XVIIIème siècle une vive opposition des milieux jansénistes, puis connut un écho favorable au siècle suivant, comme en témoigne le vitrail qui lui est ici consacré, plusieurs dizaines d’années avant sa canonisation qui n’intervint qu’en 1920.

 

Baie sud de la 1ère travée

Ce vitrail a été déposé à la fin des années 70, en raison des mouvements de la paroi sud de la première travée, qui risquaient de le détruire. Il n’a pas été retrouvé après le décès de l’architecte qui avait ordonné la dépose. Nous en donnons tout de même une description, afin de garder trace de l’iconographie complète mise en place entre 1863 et 1887.

Le baptême du CHRIST par saint JEAN-BAPTISTE ne portait pas la signature LUSSON, mais celle de "MAISON LUSSON". Jésus était représenté à genoux, tandis que le Saint-Esprit se matérialisait sous la forme d’une colombe, conformément au récit des Évangiles (MATTHIEU, III : 13-17 ; MARC, I : 9-11 ; LUC, III : 21-22).

Le choix de ce thème a été dicté par la proximité des fonts baptismaux. Un vitrail de remplacement, non figuratif, a été réalisé par les ateliers LORIN. À dominante bleue, il suggère le thème de l’eau, par les ondulations de ses formes géométriques.

Il porte la signature Chartres 2007, ateliers LORIN, G. HERMET et M. JUTEAU.



Réagir


CAPTCHA