JMO des unités américaines qui ont libéré la banlieue nord

27, 28 & 29 AOÛT 1944 – JOURNAL DE MARCHE DU 44ème BATAILLON D’ARTILLERIE DE CAMPAGNE de la IV ème DIVISION DE L’ARMÉE AMÉRICAINE.
44th Field Artillery Battalion Journal, National 1944 Archives, 304-FA-0.8 August

JOURNÉE DU 27 AOÛT 1944
CARL K. WARREN, Jr,
Maj, FA, Ex.

SECRET
RAPPORT n° 27 DE L’UNITÉ
du  27 août  1944 à 0 h 01 au   27 août  1944 à 24 h 00

Unité : 44ème bataillon d’artillerie de campagne
Date : 27 août 1944
lieu : un demi mile au nord de Pavillons-sous-Bois
TRADUCTION SEHT H. REVEL

CARTE : carte de France au 1/25000 du servie cartographique.
Les troupes américaines utilisent la carte au 1/50000 éditée par le War Office en 1944. Ce document a été extrapolé par la section cartographique du War Office à partir de la carte au 1/80000 révision 1901, complétée par la carte Michelin, révision 1907, pour le réseau routier. Pour la rédaction de la carte opérationnelle, ces documents ont été corrigés en fonction des données recueillies lors des reconnaissances aériennes menées par les avions alliés. Ces cartes n’utilisent pas le quadrillage UTM des cartes modernes, mais le quadrillage Lambert en usage au début du 20ème siècle. Dans les journaux de marche les positions sont données selon les coordonnées géographiques du quadrillage Lambert. Pour notre contrée il faut consulter les feuilles 10F/4, 10F/5 et 10F/6


1. ENNEMI
a. Aucun élément de l’ennemi n’a été identifié aujourd’hui.
b. Seules des poches de résistance éparses ont été rencontrées aujourd’hui. Elles sont estimées appartenir à plusieurs unités.
c. L’ennemi se retire lentement le long des rues, retardant notre avance par feux de tireurs d’élite, de mortiers et de mitrailleuses. Cette action a pris principalement la forme d’actions de retardement, ayant pour objectif de ralentir le débouché de nos troupes en rase campagne, au-delà de Paris.
d. Inconnue.
e. Seulement de petites poches de résistance persistantes, pas d’action d’envergure de la part de l’ennemi dans cette zone.

2. NOTRE PROPRE SITUATION
a. Le bataillon est en soutien direct du 22ème d’infanterie dont les lignes de front sont à - 172-514, (coordonnées Lambert d’Aulnay-sous-Bois, sud) ; 200-508, (coordonnées Lambert  de Sevran, secteur de la Poudrerie) ; 212-507, (coordonnées Lambert  de Sevran, secteur de la Poudrerie, proche de Vaujours) ; 220-502 (coordonnées Lambert  de Vaujours).
b. Le bataillon est  positionné à – 169-485 (coordonnées Lambert  de Pavillons-sous-Bois).
c. La batterie A, du 377ème bataillon de défense anti-aérienne est rattachée à l’unité, pour assurer la protection anti-aérienne de la zone d’action.
d. Le 44ème bataillon d’artillerie de campagne a pris part au défilé triomphal à travers la ville de Paris nouvellement libérée. Il a quitté sa position aux environs des Ulis à 9h15. Le trajet parcouru a amené le bataillon à traverser le centre de Paris, du sud au nord. Des centaines de milliers de patriotes français, enthousiastes et reconnaissants, s’étaient massés le long des rues pour applaudir le bataillon dans sa traversée de la ville. D’extrêmes difficultés ont été éprouvées par les M-7*, pour manœuvrer dans les rues encombrées par la foule, lorsque celle-ci s’avançait pour un contact rapproché avec les troupes de passage. Cependant, la traversée complète a été faite sans dommage aux civils ou aux véhicules. Le bataillon a occupé  une position correcte, au nord-est, jusqu’à 12h50. Le bataillon s’est remis en mouvement vers la banlieue de Paris à partir de 18h20 et s’arrêtant sur zone à 19h20. Le bataillon a tiré, approximativement,  200 salves de calibre 105 mm, lors de l’attaque par l’infanterie du nord-est de Paris.
* engins porteurs  des pièces d’artillerie lourde
e. Excellent.
f. Le 22ème d’infanterie a nettoyé environ 14 000 yards (12,800 km) dans le secteur nord-est de la capitale de toute résistance allemande. Dans de nombreuses occasions le concours des FFI a été obtenu.

3. ADMINISTRATION
a. Besoins en officiers – deux (2) b. Pertes – un (1) homme de troupe  (EM Enlisted Member) c. Aucune
d. Aucune e. Aucune f. Charges courantes de calibre 105mm, à disposition. Un jour de provisions de nourriture et d’eau à disposition. Autres fournitures excellent. g. Routes bonnes. Trafic modéré, foules compactes.
                                                                CARL K. WARREN, Jr,

                        Maj, FA, Ex.
 

JOURNÉE DU 28 AOÛT 1944

CARL K. WARREN, Jr,
Maj, FA, Ex.

SECRET
RAPPORT n° 28 DE L’UNITÉ

du  28 août  1944 à 0 h 01 au  27 août  1944 à 24 h 00

Unité : 44ème bataillon d’artillerie de campagne
TRADUCTION SEHT H. REVEL

CARTE : carte de France au 1/25000 du service cartographique

1. ENNEMI
a. Aucun élément de l’ennemi n’a été identifié aujourd’hui.
b. Seules des poches de résistance éparses sont rencontrées aujourd’hui. Elles sont estimées appartenir à plusieurs unités. L’ennemi ne retarde notre avance que par de petites poches de résistance.
c. L’ennemi poursuit sa retraite lentement.
d. Inconnue.
e. Poursuite de la résistance, seulement dans de petites poches.

2. NOTRE PROPRE SITUATION
a. Le bataillon est en soutien direct du 22ème d’infanterie dont les lignes de front sont à - 172-514, (coordonnées Lambert d’Aulnay-sous-Bois, sud) ; 200-508, (coordonnées Lambert  de Sevran, secteur de la Poudrerie) ; 212-507, (coordonnées Lambert  de Sevran, secteur de la Poudrerie, proche de Vaujours).
b. Le bataillon est  positionné à – 169-483 (coordonnées Lambert  de Pavillons-sous-Bois).
c. La batterie A, du 377ème  bataillon de défense anti-aérienne est rattachée à l’unité pour assurer la protection anti-aérienne de la zone d’action.
d. Le bataillon a tiré 800 salves d’artillerie en soutien de l’infanterie, principalement sur l’infanterie adverse en rase campagne. L’attaque se poursuit sur les objectifs, comme hier.  
e. Excellent.
f. Le 22ème d’infanterie a atteint les objectifs qui lui ont été assignés hier. Les patrouilles sur le front se poursuivent, rencontrant seulement une faible opposition, principalement de mortiers et mitrailleuses.

3. ADMINISTRATION
a. remplacements nécessaires – deux (2) officiers
b. Pertes – deux hommes de troupe (EM Enlisted Member) hors de combat.
c. Aucune
d. Aucune
e. Aucune
f. Charges courantes de calibre 105mm, à disposition. Un jour de provisions de nourriture et d’eau à disposition. Autres fournitures excellent.
g. Routes bonnes. Trafic modéré.
CARL K. WARREN, Jr,
Maj, FA, Ex.

JOURNÉE DU 29 AOÛT 1944


SECRET
RAPPORT n° 27 DE L’UNITÉ
                    Unité : 44ème bataillon d’artillerie de campagne
                    Date : 29 août 1944
                    lieu : 1 mile au sud-ouest de Villepinte

CARTE : carte de France au 1/25000 du service cartographique

1. ENNEMI
a. Élément de la 47ème Division d’infanterie ennemie identifiés aujourd’hui comme s’opposant à nous.
b. Seules des poches de résistance éparses supposées mener des actions d’arrière garde sont rencontrées aujourd’hui dans ce secteur. L’ennemi a mis en action des mitrailleuses et plusieurs pièces de 88 aujourd’hui.
c. Ces petites poches ennemies ont continué de s’opposer à notre avance par une succession de séquences de feu suivies de retraits. Plusieurs se sont pris au piège et plus de 200 prisonniers ont été pris par le régiment.
d. moral juste.
e. Il est estimé que l’ennemi continuera des actions d’arrière garde, probablement de faible envergure, jusque à ce que quelque barrière naturelle soit atteinte. Pas d’action défensive possible dans ce secteur.

2. NOTRE PROPRE SITUATION
a. Le bataillon est en soutien direct du 22ème d’infanterie dont les lignes de front sont à  215-555 (coordonnées Lambert  de Tremblay-lès-Gonesse sud, Le Grand Tremblay) ; 240-595 (coordonnées Lambert  du Mesnil-Amelot).
b. Le bataillon est  positionné à 190-522 (coordonnées Lambert  de Villepinte).
c. La batterie A, du 377ème  bataillon de défense anti-aérienne, est rattachée à l’unité pour fournir la protection anti-aérienne de la zone.
d. Le bataillon a tiré 500 salves d’artillerie de calibre 105mm (approximativement) aujourd’hui, principalement contre l’infanterie en rase campagne et sur des pièces de 88. Ces feux ont reçu le renfort du bataillon de chars moyens. Le bataillon s’est déplacé des environs de Pavillons-sous-Bois à la présente position, de 13 h15 à 18h00.
e. Excellent.
f. Le 22ème d’infanterie a atteint ses objectifs. Pertes légères et beaucoup de prisonniers capturés.

3. ADMINISTRATION
a. remplacements nécessaires – deux officiers.
b. Pertes – un homme de troupe (EM Enlisted Member) hors de combat.
c. Aucune
d. Aucune
e. Aucune
f. Charges courantes de calibre 105mm, à disposition. Deux jours de provisions de nourriture et d’eau à disposition. Autres fournitures excellent.
g. Routes bonnes. Trafic faible.


                                                                CARL K. WARREN, Jr,

                        Maj, FA, Ex.








 

 



Les réactions

Avatar BALEYTE Michel

Bonjour,

Je vois que vous ne connaissez pas encore la "Voie de la 2° D.B."
C'est une voie jalonnée de bornes inaugurée solennelement avec une très belle cérémonie et de nombreuses autorités et Anciens de la 2°DB. Vous pourrez y adjoindre despanneaux explicatifs ( un générique et ( 1,2 ou 3 même plus sprécifiques en fonction de vos moyens). Pour ce faire, il faut un vote du conseil municipal, un avis favorable de la comission de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque et en faire la demande à :
Monsieur le Général Cuche Bruno, Président de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque,
26, allée du Commandant de guillebon Paris XIV
P.S. : j'ai une photo du char N° 24 du 1° peloton ( Lt Brios de la Crochais), du 2° Escadron (du Capitaine d'Orgeix) du 12° Régiment de Cuirassiers au Blanc-Menil.
Très cordialement

Le 12-04-2017 à 18:58:45

Réagir


CAPTCHA