L'Etat-Major du Prince Royal DE SAXE

L’État-Major du prince royal de Saxe à Tremblay, septembre 1870

 

Le rapport de l'état-major prussien situe l'installation du quartier général de l'armée de la Meuse à Tremblay à la date du 20 septembre. Elle a été précédée de reconnaissances opérées par des éléments avancés.

 

Dès le 16 septembre, des éclaireurs set montrent à Tremblay. Avant de rebrousser chemin ils prennent même du ravitaillement chez l'épicier Mardou. Une escarmouche a lieu sur la route de Roissy avec des lanciers français qui blessent deux d'entre eux. Un lancier français a son cheval tué sous lui. Il se réfugie à Roissy chez le curé qui lui procure des vêtements civils, pour lui permettre de prendre la fuite.

 

 

LE PRINCE ROYAL DE SAXE, gravure extarite de Illustrated London News, d’après Armand DAYOT L’invasion, le siège, la Commune, Flammarion 1904.
 l

 
   

 

Le 17, le village fut traversé par un escadron. Le 18, l'avant-garde y prend pied. Elle s'empare immédiatement du clocher, pour y installer un observatoire. La tour n’est que sous la garde d'un vieux buste de plâtre, celui du roi Louis XVIII, remisé là depuis la Révolution de 1848, alors

qu’elle trônait pendant son règne dans la salle du Conseil Municipal. Exilé dans la tour du clocher, lors du changement de régime, il y serait resté en paix si Napoléon IIIn'avait pas pris le risque de déclarer la guerre à la Prusse. Le buste de plâtre subit sans broncher les assauts de l'avant garde prussienne qui le réduiit en morceaux, à coups de sabre. Ce sera la seule victime du combat du clocher. Le 19 septembre, les Cuirassiers blancs font leur entrée dans le village. Ils escortent le prince Albert et son état-major (S).

Cet état-major comprend, à la date du 30 novembre 1870 :

·         le prince Georges de Schonburg-Waldenburg, général major,

·         le capitaine comte Vizthum-d'Eckstaest,Aides de camp, tous deux de l'armée saxonne.

·         Le général major baron Von Scholtheim, Chef d'état-major,

·         le lieutenant colonel Oppermann, Commandant du génie et des pionniers, tous deux de l'armée prussienne.

 

Il est complété des officiers d'état-major suivants :

·         major Schweingel de l'armée saxonne,

·         majorKuhne de l'armée prussienne,

·         capitaine Edler Von der Planitz, de l'armée saxonne.

·         Premier lieutenant baron Von We1ck,

·         deuxièmes lieutenants Eider Von der Planitz, Von Hinveber, Von Jagow, comte d'Arnim, comte Wersterholt-Gysenberg, Wasmer.

Il comprendt enfin

·         le Major Schurig, du Ministère de la guerre Saxon, Intendant de l'armée,

·         le médecin général, Dr Schiele, Médecin en chef de l'armée,

·         le capitaine Von Wurmb, Commandant du Quartier général,

·         le lieutenant en 1er  de Krosigk du régiment prussien des gardes du corps, Commandant de l'escorte.

 

 

 

L’ÉTAT MAJOR DU PRINCE ROYAL DE SAXE À MARGENCY, réduction d’une gravure allemande reproduite d’après A. HUSTIN, Les Allemands à l’est de Paris, du canal de l’Ourcq à la Marne, 1870-1871.

 

 

Bibliographie :

 

La guerre franco-allemande de 1870-1871, Rapport de l’état-major prussien

Revue des Deux Mondes, 1874 - tome 1.djvu/629

A. Hustin, Les Allemands à l’est de Paris, du canal de l’Ourcq à la Marne, 1870-1871 Librairie contemporaine 1912.

 

   
   

 



Réagir


CAPTCHA